mercredi 28 avril 2010

Japon - Jour 6

Jour 6, au revoir Osaka et ses lumières, Osaka et ses deux visages d'avant et d'après 18h, Osaka et son rythme, ses coutumes et sa vie déréglée, au revoir mais, j'en suis certain, pas adieu.

Petit trajet en train pour rejoindre Kyoto et on tente de trouver l’hôtel. le chemin est surprenant, on passe par de petites ruelles tellement pittoresques, pleines de temples cachés, mais aussi d'anciennes maisons traditionnelles,, en bois, avec leurs structures si particulières, leurs portes en bois coulissantes, leurs terrasses et leurs jardins cachés qu'on devine derrière les barrières.

 L'hôtel est surprenant, d'un autre temps. chambres intimes en bois traditionnel, avec deux petites cours ombragées, de petites fontaines, mélange de bois sombre et clair, de plantes et bambous. Nous, nos vêtements et nos gros sacs d'un temps futur, nous paraissons mal à notre place dans ce lieu d'une époque révolue mais qui semble encore si présente ici. Mais le personnel, toutes en Kimonos plus jolis les uns que les autres, ne semblent pas choquées, et nous continuons donc de voyager.

La journée sera chargée, très chargée, mais commence par une agréable cérémonie du thé. Très cérémonial, très calme et agréable, on discute un peu comme on peu avec nos hôtesses, qui en anglais, qui en japonais, pour tenter de comprendre les rouages et mystères de toutes ces règles et coutumes. Non, nous ne sommes pas seulement étrangers à ce pays, mais aussi tellement à cette culture, aussi ouverts d'esprit que nous pensions l'être.




On va commencer la journée par la visite tu pavillon d'or, immense pavillon que nous ne pourrons pas visiter, mais ici, le plaisir des yeux est surtout à l’extérieur. Un pavillon recouvert de feuilles d'or, rénové plusieurs fois, même s'il semble avoir résisté aux ravages du temps et des hommes. Le tout dans un immense jardin tellement reposant et dépaysant.

S'en suit la visite d'un temple zen (c'est le temple qui était Zen, pas notre rythme :p), assez rapide car essayer de profiter de l’atmosphère propice à la médiation au milieu de la foule des touristes n'est pas forcément le plus aisé.
Puis le château de Kyoto, bâtiment massif et raffiné à la fois, visite à l'intérieur (sans appareil photo) pleine de mystère et de quiétude. on imagine les servants passer sur les planchers grinçants, les chevaliers et samouraïs attendant une audience avec le shogun, on se sent observateur, toujours pas acteur.
Des jardins immenses et magnifiques entourent le château, avec sa multitude de pavillons, d'arbres, de jardins décoratifs et ses immenses allées gravillonnées.

La journée se finira sur un Kimono-try : tous les 10 allons se faire habiller par deux hôtesses et se retrouver en kimono, avec toute la tenue complète, et improviser une séance photo pour notre plus grand plaisir (et celui du personnel qui aura tout le loisir de rire de/avec nous :p )

Grosse journée au final. Presque trop grosse pour n'avoir pu s'attarder partout comme on le voulait, mais au moins on est presque tous sûrs qu'on reviendra de toutes les façons un jour ou l'autre et qu'à ce moment- là, le rêve se poursuivra...

Demain, on poursuit la visite de Kyoto par ses temples et, aussi, sa ville.



Pavillon dans les jardins du château.







Maison dans les ruelles de Kyoto; le climatiseur côtoie des restes d'architecture féodale.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire